La presse

Interview de Phil Mulloy

 

 

Intolérance - La Trilogie
Phil Mulloy

sortie en salle le 8 Août 2007

Les Zogs existent-ils vraiment ?

ATTENTION CE FILM D'ANIMATION N'EST PAS DESTINÉ AUX ENFANTS!

 

 

 


Une bobine de film est retrouvée, montrant la vie d'extra-terrestres: les Zogs. Ceux-ci sont en de nombreux points semblables aux humains, si ce n'est que la tête et les organes sexuels sont "au mauvais endroit". L'assistance qui découvre le film est outrée par l'existence d'êtres aussi scandaleux et demande l'extermination des habitants de la planète Zog.

Seul Dwight Hokum sait que les Zogs ont déjà envahi la terre. Lui seul peut sauver la planète.



Deux mille ans plus tard la flotte de vaisseaux spatiaux qui a quitté la terre parcourt toujours l’univers à la recherche de la planète Zog. L’équipage est partagé entre ceux qui croient à l’existence des Zogs et ceux qui la rejettent. Dans cette lutte acharnée entre les deux camps, Adam et Eva Hokum sont résolus à trouver le bonheur ensemble. La planète Zog sera-t-elle un paradis pour eux ?



Pouvoir enfin découvrir cet inclassable en France est un des cadeaux de l’été.

Libération



Une heure de bonheur noir, de philosophie nihiliste et de parodie carnassière.

Le Monde



Le britannique Phil Mulloy signe là un bijou d’animation cru et sarcastique.

Télérama



Avec Intolerance Mulloy signe son œuvre la plus accessible et la plus lisible. La plus drôle aussi.

Première



Souvent méchant, volontiers drôle, hargneux et provocateur, Intolerance s’impose comme une somme aussi incontournable que majeure de l’animation pour adultes.

L’Écran Fantastique



Intolerance propose une animation ultra minimaliste et volontairement grossière. L’histoire, tordue à souhait, qui voit deux mondes s’affronter au nom des bonnes mœurs, est quant à elle, jouissive !

Studio



Phil Mulloy retourne nos propres modes de vie contre nous pour mettre en lumière les dérives de l’homme, et surtout son profond dégoût pour tout ce qui est un tant soit peu différent de lui, et n’hésite pas à s’enflammer contre des gouvernements qui inventent des justifications à des guerres qui n’en ont aucune. Un tryptique animé qui brille de par sa différence…A tous points de vue.

Ciné Live



Rencontre inattendue entre le mauvais goût trash de John Waters et la poésie anarchiste de Roland Topor, Phil Mulloy redéfinit une guerre des mondes où les vraies têtes de nœuds sont les humains. Intolerance pourfend les hypocrisies ordinaires par un trait et un esprit radicaux d’où jaillit une aigreur viscérale. Subversif et fielleux, Mulloy fait dans l’anti-Pixar.

Score



Un monument. La grinçante richesse métaphorique des aventures du peuple Zog, les multiples clins d’œil et le style acéré et charbonneux du graphisme participent à ménager une place véritablement à part à Mulloy dans le paysage mondial de l’animation.

Bref



Avec son univers peuplé de bestioles bizarres qui font penser à l’art brut, Phil Mulloy s’impose comme le réalisateur le plus distrayant du ciné d’animation.

Beaux Arts



Grand manitou de l’animation barzingue et provocateur né, le british Phil Mulloy est moins connu que ses homologues ricains Tex Avery et Matt Groening. Pourtant, à y regarder de plus près, on peut trouver un peu de Droopy (pour l’absurde) et de Simpson (pour le reflet de la société) dans l’univers dégénéré de ses personnages animés.

Rock & Folk



Avec une verve corrosive et une imagination sans tabou, il s’en prend à la religion, aux préjugés sexuels ou au matérialisme actuel.

Le Canard Enchaîné



Ce croisement entre les visions cauchemardesques de Munch et de Kafka et l’humour des Monthy Python, repoussent les limites de l’absurde, de la satire et du politiquement incorrect.

Nouvel Observateur



Cela donne comme un recoupement entre les Shadoks pour l’absurdité de la situation de départ, les Simpson pour le chamboule tout des convenances et Topor pour un humour d’un noir d’encre de Chine.

L’Humanité









La presse - Interview de Phil Mulloy

INTOLERANCE AU CINÉMA

Mondo Mulloy
Des films à la fois violents et très drôles qui font penser à l'art brut et aux mascarades mexicaines. Un univers peuplé de bonshommes bizarres et charbonneux aux allures de rongeurs sadomasos. Phil Mulloy passe à la moulinette les moeurs conservatrices, s'attaque tour à tour aux valeurs sociales, politiques et culturelles.
The Christies
La vie, les amours et les tribulations d’une famille anglaise typique. Pourquoi M. Christie a-t-il sectionné son pénis ? Terry a-t-il vraiment tué son enfant ? Mme Christie fera-t-elle l’amour avec M. Hitler ?
Goodbye Mister Christie
Phil Mulloy sur France Inter (Cosmopolitaine):


Festival du Film d'Animation d'Annecy - Hors-Compétition (juin 2011)
Les Christie vivent à Wellington Green, pittoresque village anglais avec son église, son étang et son terrain de cricket. Si M. Christie est en apparence un parfait gentleman à l'accent aristocrate, il se révèle vite arrogant et égoïste.
Un jour, Ramon arrive. Ce marin français fraîchement débarqué émet une étrange et envoûtante mélodie ; mélodie qui séduit toute la famille Christie, la mère, le père… Quand la télévision s’en mêle, la vie des Christie s’en trouve changée à jamais…
Après les onze courts métrages des "Christies", "Goodbye Mister Christie" nous mène de la banlieue ornée de jardins jusqu'en enfer et même au-delà.
C'est le premier long métrage de la nouvelle trilogie de Phil Mulloy.
Dead but not Buried
Grand Prix au Festival International du Film d'Animation d'Ottawa 2011

Dans cette 2e partie de la trilogie consacrée à la famille Christie, vous apprendrez pourquoi le corps de M. Christie a été volé et qui l'a volé. Vous découvrirez également la véritable identité de M. Yakamoto : un brillant créateur de bandes dessinées, un scientifique génial ou un dangereux psychopathe ? Il est en tout cas bien déterminé à ramener M. Christie à la vie, persuadé que ce dernier détient le secret de la vie éternelle. Pendant ce temps, plusieurs personnes tentent de se faire passer pour des proches parents de M. Christie afin d'hériter de sa collection de bons Tesco. Aurait-elle plus de valeur qu'on ne le croie ? Quant à la chère Mme Christie, elle est décidée à retrouver le corps de son mari.
Leur quête les conduira tous en Islande, au Pays de Ceux qui sont morts mais pas enterrés, dans les tréfonds des tunnels creusés par la lave, là où la confiance n'a aucune valeur, là où personne n'est votre ami. Mais le voyage n'en est que plus excitant.